«

»

Absentéisme (Psychologie)

Absentéisme (Psychologie)

Manque d’assiduité. — En psychologie industrielle, on calcule le taux d’absentéisme dans les entreprises, par catégories de travailleurs, en faisant le rapport de la somme des temps d’absence pour une période déterminée (sans tenir compte des jours chômés normalement et des congés de longue durée) au nombre de journées de travail. On constate, généralement, que ce taux d’absentéisme  est  moins  élevé  chez  les hommes que chez les femmes et qu’il décroît au fur et à mesure qu’on s’élève dans la hiérarchie; les sujets occupant des fonctions de direction étant moins souvent absents que leurs subordonnés.  Ce  phénomène  tient, probablement, au fait que les cadres ont une haute conscience de leurs responsabilités et considèrent comme un signe de force personnelle leur résistance à la maladie.

Les manœuvres, au contraire, employés à des tâches ingrates, sans signification pour eux, ne se sentent ni engagés ni concernés par l’entreprise à laquelle ils donnent, par nécessité, une partie de leur temps et de leurs efforts. Il est possible de réduire un certain absentéisme, peu justifié, en redonnant sa dignité à l’ouvrier, en  le  sortant de  l’anonymat,  en l’associant à l’entreprise et en lui faisant comprendre la valeur sociale de son travail.