«

»

École active (Psychologie)


Mouvement pédagogique, fondé sur les principes d’une éducation fonctionnelle, respectueuse des intérêts intellectuels de l’enfant.

Au contraire de l’école traditionnelle, qui prétend façonner l’écolier en le contraignant, en lui imposant des connaissances et des schèmes de pensée,  par des méthodes autoritaires, l’école active vise à la libération des esprits, à  l’autonomie et à  l’indépendance intellectuelle des enfants qui lui sont confiés. Ceux-ci, au lieu de rester passifs, subissant les leçons du maître, créent et agissent. Au lieu d’emmagasiner des connaissances artificielles dans leur mémoire, ils assimilent le savoir par leurs découvertes et leurs créations personnelles.

Leur activité, suscitée par leur intérêt, guidée et contrôlée par l’éducateur, s’efforce de toujours garder Le contact avec le réel. Dans ces conditions, les mots dont ils se servent ne sont jamais vides; ils ne risquent pas de faire écran entre la pensée et la réalité.

L’école active  utilise  un  important matériel pédagogique, le plus souvent fabriqué par les enfants eux-mêmes; elle organise les études autour des centres d’intérêt et de la connaissance du milieu (géographie physique et humaine, faune, flore, histoire locale…); elle réunit les écoliers  en  petites  communautés  qui s’administrent elles-mêmes, et emploie d’ingénieuses techniques, telles que le travail libre par groupes et l’étude individuelle par fiches.

L’école active correspond certainement au mode d’éducation qui convient le mieux à l’enfant, mais elle se heurte à des obstacles qu’on  ne saurait ignorer  la somme des connaissances instrumentales  que  l’écolier  doit acquérir est extrêmement importante, et le temps dont il dispose est limité; les classes sont surchargées et les maîtres en nombre insuffisant. Il faudrait d’abord remédier à cet état de fait, préjudiciable à la nation tout entière, puis supprimer dans les programmes tout ce qui n’est pas essentiel et le remplacer par des notions adaptées au XXIe siècle, avant de pouvoir généraliser les principes et les méthodes de ce mouvement pédagogique. (V. Decroly, Dewey, Locke.)