«

»

Agressivité (Psychologie)

Ce terme, dans son sens restreint, désigne  le comportement hostile, destructeur, d’un sujet inadapté ayant « mauvais caractère ». Dans une acception plus large, il caractérise le dynamisme d’une personne qui s’affirme, ne fuit ni les difficultés ni la lutte, et, d’une façon encore plus extensive, cette qualité fondamentale grâce à quai l’être vivant peut obtenir la satisfaction de ses  besoins  vitaux,  principalement alimentaires et sexuels. Couramment, dans  la  vie  de  tous  les  jours, on constate que l’agressivité est en relation étroite avec la frustration : un enfant empêché de jouer boude ou trépigne de colère, un piéton éclaboussé par un automobiliste se fâche, etc.

Ces observations quotidiennes ont été vérifiées expérimentalement par les psychologues, qui admettent, généralement, que la frustration accroît l’agressivité de celui qui la subit. La réaction agressive n’est pas,  obligatoirement,  dirigée vers le monde extérieur, contre l’auteur de la frustration; elle peut être inhibée, transformée en indifférence ou,  dans  certains  cas,  retournée contre le sujet lui-même. Cela se fait  d’une  façon  plus  ou  moins inconsciente, lorsqu’on craint de susciter la colère d’autrui par la manifestation de sa propre agressivité.

Certains suicides, des accidents sont dus à ce mécanisme psychologique. L’agressivité chez l’enfant est, le plus sauvent, due à une insatisfaction profonde,  consécutive  à  un  manque d’affection ou à  un sentiment de dévalorisation  personnelle.  Quand, par exemple, malgré ses efforts sincères, un écolier est puni parce qu’il ne satisfait pas les exigences de ses parents, ceux-ci lui infligent une frustration, ressentie comme étant particulièrement injuste, qui peut entraîner la révolte du mineur ou son effondrement. Au lieu de juger sa conduite, il faut alors essayer de comprendre l’enfant, rechercher les causes de ses difficultés et y remédier, Si cela est possible.

Dans certains cas, il est utile de le faire bénéficier d’une psychothérapie qui, par l’expression cathartique de l’agressivité qu’elle permet, a un effet de libération sur l’individu et provoque l’amélioration de son comportement. (V. accident, frustration, psychothérapie.)