«

»

ALEXANDER (Franz)

Psychanalyste américain (1891-1964). Après avoir été assistant à l’Institut de Berlin (1920), Franz Alexander s’installa, en 1923, à Chicago (Etats-Unis), où il fut professeur de clinique psychiatrique. Il est surtout connu pour ses études sur les affections psychosomatiques (la Médecine psychosomatique) et ses conceptions psychanalytiques sont largement diffusées dans de nombreux ouvrages dont plusieurs sont traduits en français (Principes de la psychanalyse, Psychothérapie analytique). Alexander s’intéresse davantage aux situations conflictuelles dans lesquelles se trouve l’adulte qu’à ses conflits infantiles, et il n’hésite pas à intervenir activement, par ses encouragements, pour aider le patient à dépasser les obstacles qui l’arrêtent. Par ses interventions, il s’efforce de rendre au sujet son indépendance en lui signalant tout ce qui constitue une entrave à l’exercice de son autonomie morale. Cette attitude permet, le plus souvent, d’abréger la durée de la cure (qui n’est plus une véritable psychanalyse), mais elle comporte le danger de voir l’analyste substituer la personnalité à celle, plus faible, du malade, qui risque de ne jamais pouvoir s’épanouir. Cet écueil n’a pas échappé à Alexander, qui, dans certains cas où un tel aménagement de la cure analytique peut échouer, continue d’appliquer rigoureusement les principes de la méthode freudienne. (V. psychanalyse, psychosomatique.)