«

»

Analyse factorielle

branche des mathématiques appliquées, conçue par Spearman pour l’analyse des résultats obtenus à plusieurs tests mentaux. ―— D’une façon générale, cette méthode statistique cherche à faire apparaître les facteurs communs à un ensemble de variables, qui ont entre elles certaines corrélations. Lorsqu’on propose à un individu des tâches différentes, on constate que les résultats ne se répartissent pas au hasard; qu’il existe entre eux des relations déterminées devant un écolier qui obtient de très bonnes notes en latin et en géométrie et de mauvaises en dessin, par exemple, on pense, intuitivement, que les premières sont dues à une aptitude au raisonnement logique qui ne joue pas dans les épreuves graphiques. Mais, pour pouvoir l’affirmer, une confirmation objective est nécessaire, que la méthode mathématique de l’analyse factorielle fournit opportunément. Grâce à cette technique, Spearman a pu mettre en évidence l’existence d’une aptitude générale (qu’il appelle < facteur G », qui constituerait l’énergie mentale et qui serait assimilable à l’intelligence. Sur ce fond, d’autres facteurs spécifique (verbal, spatial, numérique, etc.) viennent se greffer, qui complètent la physionomie intellectuelle de chacun. (V. Spearman, test.)