«

»

Cérébrotonie

Composante tempéra-mentale du psychologue américain Sheldon, où dominent l’attention et l’inhibition. – Le cérébrotonique préfère l’expression symbolique (écriture, art…) à l’action directe; par goût de la solitude et de la discrétion, il s’écarte des réunions sociales et des foules. Le cérébrotonique extrême, qui vit complètement replié sur lui-même, présente habituellement des troubles fonctionnels : insomnie, fatigue chronique, troubles cutanés. La cérébrotonie correspond au type cérébral de Sigaud.