«

»

Chômage

Privation de travail. — Le chômage correspond à une période de ralentissement, voire de marasme économique. Les ouvriers les moins qualifiés en sont les premières victimes. Ses conséquences psychologiques sont souvent dramatiques. Généralement, on assiste à l’installation progressive d’un état dépressif au fur et à mesure que les jours passent sans travail, l’individu se sent dévalorisé; pour obtenir un nouvel emploi il diminue sans cesse ses prétentions. Vis-à-vis des siens, il se sent plus ou moins coupable et dans un état d’infériorité. Son caractère se modifie. Il paraît désinséré dans le temps et indifférent à son écoulement (Lazarsfeld).

Le chômage prolongé, en aliénant l’individu de la communauté humaine, constitue une grave menace à sa santé mentale, et favorise la délinquance.