«

»

Cocaïne

substance toxique extraite des feuilles du cocaier. ― Cet arbuste croît à l’état sauvage en Amérique du Sud. Les Péruviens en mâchent les feuilles (jusqu’à une livre par jour) pour tromper leur faim. La cocaïne, poudre blanche que l’on prise (la « came », en argot), crée d’abord une agréable excitation intellectuelle, suivie de troubles hallucinatoires (visions animées), puis la sensation d’être dévoré par des parasites logés dans la peau. En peu de temps, le cocaïnomane ne peut plus se passer de sa drogue, dont il devient l’esclave. Délaissant ses activités professionnelles, il court à la ruine et à la déchéance totales, car, pour satisfaire son besoin, il ne reculera devant aucune compromission. Le traitement de cette redoutable toxicomanie ne peut se faire qu’à l’hôpital. Il dure ou moins un an et les récidives sont fréquentes à la sortie. (V. toxicomanie.)