«

»

Coprolalie

(du gr. kopros, fumier, excrément), langage ordurier. — Relativement fréquent chez les adolescents timides, ce langage reflète leur état d’âme, leur désir de s’affirmer en choquant les membres de leur entourage. On le retrouve aussi dans certains états pathologiques, dans la manie et la schizophrénie, par exemple, et chez de jeunes enfants frustrés affectivement. Chez ces derniers, il peut envahir toute la sphère du langage et exprimer leur hostilité contre le monde qui ne les aime pas. La coprolalie disparaît quand le sujet retrouve la sécurité affective.