«

»

Cyclothymie

Humeur évoluant par phases entre la gaieté et la tristesse. — D’après Kretschmer, les individus peuvent se classer en deux grands groupes : les cyclothymes et les schizothymes. Les premiers, d’apparence physique plutôt trapue (musclé et robuste), ronde, se caractérisent par leurs possibilités d’accord et de vibration avec le monde. D’humeur mobile, ils suivent les oscillations de l’ambiance, réagissant selon les situations par la joie, la colère ou la tristesse. Ils sont sociables et réalistes; Sancho Pança, le célèbre écuyer de don Quichotte, est de ce type.

Quand la cyclothymie prend un caractère exagéré, que le sujet passe de la bruyante gaieté à la dépression pour des motifs banals, on entre dans le domaine pathologique. Ces variations ne font plus partie de la cyclothymie, mais de la cycloidie, qui peut aboutir à la « folie circulaire » ou psychose maniaco-dépressive. (V. biotypologie, manie, mélancolie.)