«

»

DEWEY (John)

[1859-1952]. Profes¬seur de philosophie et de psycholo¬gie à l’université de Chicago (1894), il crée une « école laboratoire », annexée à sa chaire, dans laquelle il expérimente ses techniques éduca-tives. Au lieu du climat autoritaire traditionnel, il y introduit l’engage¬ment libre et la démocratie. L’enfant ne vient pas à l’école pour acquérir des connaissances qui lui serviront, peut-être, plus tard, mais pour ré¬soudre les problèmes qu’il rencontre au contact de son milieu. Le maître est un guide, qui conseille et aide comme un camarade plus expéri¬menté. A l’égard de l’enfant, il se comporte comme un partenaire égal, à qui il fait partager son expérience. Le point de départ de son action est le problème de l’enfant, celui auquel il se heurte dans la situation spéci¬fique et actuelle. Dewey attend de l’enfant qu’il agisse au lieu d’écou¬ter, qu’il fasse ses propres expé¬riences au lieu d’admettre d’emblée et sans esprit critique les informations reçues. Ses travaux ne sont pas seu¬lement verbaux, sans fin précise, mais, au contraire, orientés vers un but pra¬tique bien défini, la réalisation d’un projet personnel, librement choisi : fabriquer du pain, des objets en céramique ou de l’électricité, par exemple. L’enfant, devant son pro¬blème, est mis dans l’obligation de se documenter par des visites, des enquêtes, des lectures, et d’organi¬ser son travail. Parmi les nombreux ouvrages de Dewey, retenons l’Ecole et l’enfant. (V. active [école].)