«

»

Divorce

Séparation des époux. Les conséquences de la mésentente conjugale et de la dissociation fami¬liale sur l’inadaptation sociale et, singulièrement, sur la délinquance juvénile ont été nettement révélées par de nombreuses études statistiques (Heuyer, Bowlby). Ces recherches font apparaître une proportion considé¬rable de foyers dissociés (85 p. 100 des cas) chez les jeunes délinquants. Cela s’explique par le sentiment d’in¬sécurité qui naît dans l’âme de l’enfant devant le conflit qui oppose les parents, son déchirement entre deux êtres qu’il souhaite pouvoir aimer également et, aussi, par la carence d’affection et d’autorité qui résulte pour lui de cette situation. Le divorce est rarement une bonne solution. C’est toujours, pour les enfants, une catastrophe.