«

»

Tizi-Ouzou : Appel à la professionnalisation du métier d’éducatrice des enfants

Un appel a été lancé, hier, à Tizi-Ouzou, pour prodiguer une formation professionnelle aux femmes préposées à l’éducation de la petite enfance, au sein des structures destinées à cet effet, afin de garantir un développement sain et harmonieux de la personnalité de l’enfant.

Cette requête a été faite par les participants à une rencontre, organisée à la maison de la culture par l’école « Ecomod » consacrée à la prise en charge de la petite enfance, avec la participation d’éducatrices employées dans les crèches et les jardins d’enfants.

Cette rencontre, première du genre, a été sanctionnée par des recommandations prônant l’éveil et l’épanouissement de l’enfant. Il s’agit, entre autres, de privilégier, dans cette éducation, l’usage intensif de jeux éducatifs et adaptés aux différentes catégories d’âge, ainsi que de veiller à la mise en place de conditions nécessaires à l’épanouissement des enfants, par un apprêtement adéquat des espaces les accueillant, et leur dotation en équipements répondant à leurs besoins.

Les participants ont également recommandé aux directeurs des crèches et des jardins d’enfants, de faire appel, pour une meilleure prise en charge de ces derniers, aux services de pédiatres et de psychologues, ainsi que de se rapprocher des parents pour aider à déceler précocement d’éventuels troubles psychique ou somatique chez l’enfant, dans le but d’orienter celui-ci vers des unités de soins spécialisées.

Considérant l’importance de la langue maternelle dans le développement de la personnalité de l’enfant, les participants à cette rencontre, qui ont condamné la violence multiforme contre les enfants, ont insisté sur l’adoption, dans l’éducation de celui-ci, des langues amazighe et arabe.
Publié le: 16/06/09