«

»

Ectomorphe

Ce terme désigne, dans la typologie de Sheldon, un sujet mince, délicat et fragile, aux muscles légers et aux membres relativement longs, chez qui, proportionnellement à la masse corporelle totale, le cerveau et le système nerveux central sont importants, et tendent, en un certain sens, avec la peau, à dominer l’économie du corps. Le terme d’ectomorphe a été choisi par référence au feuillet externe de l’embryon (ectoderme) dont ces tissus sont dérives. A ce type morphologique correspond habituellement un tempérament cérébrotonique. Depuis les travaux de Kretschmer, tous les auteurs reconnaissent que les schizophrènes se recrutent surtout parmi les personnes appartenant à ce type. (V. cérébrotonie, typologie.)