«

»

Egocentrisme

Disposition d’esprit de celui qui rapporte tout à soi. — Cette attitude, normale chez l’enfant de quatre à six ans, qui se différencie mal du monde extérieur, se retrouve chez le débile et chez certains individus névrosés ou arriérés affectifs. Incapables de « décentration » (de se mettre à la place d’autrui), ces derniers ne peuvent envisager les problèmes qui se posent à eux qu’en fonction de leur personne. L’égocentrisme ne doit pas être confondu avec l’égoïsme, qui est l’amour exagéré de soi. (V. arriération.)