«

»

ENSEIGNEMENT PRESCOLAIRE

Pas de changement pour le préscolaire. Les parents des enfants ayant atteint l’âge de 5 ans peuvent toujours effectuer les inscriptions dans les écoles. L’enseignement préscolaire ne fera cette année l’objet d’aucun changement.

Nawal Imès – Alger (le Soir) – Contrairement aux rumeurs ayant récemment circulé, le ministère de l’Education ne compte pas supprimer l’enseignement préscolaire. D’ailleurs, ce dernier n’est aucunement obligatoire comme le stipule la loi d’orientation sur l’éducation nationale. L’article 41 de ladite loi stipule en effet que «nonobstant le caractère non obligatoire de l’éducation préscolaire, l’Etat veille au développement de l’éducation préparatoire et en poursuit la généralisation avec le concours des institutions, administrations et établissements publics, des associations ainsi que du secteur privé».

Cette année, les classes préscolaires recevront comme les années précédentes les élèves dans la limite des places disponibles. Les classes ne devant pas recevoir plus de 25 élèves, tous les enfants en age d’être inscrits en préscolaire ne trouveront certainement pas une place dans le secteur public. Les parents auront alors la latitude de se rabattre sur le privé pour peu que le programme établi par la tutelle soit respecté.

Selon l’article 39 de ladite loi, «l’éducation préparatoire a pour objet de favoriser chez les enfants, grâce à des activités ludiques, l’épanouissement de leur personnalité, de leur faire prendre conscience de leur corps, surtout grâce à l’acquisition, par le jeu, d’habiletés sensorimotrices, de créer en eux de bonnes habitudes par l’entraînement à la vie en collectivité ; de développer leur pratique du langage à travers des situations de communication induites par les activités proposées et le jeu et de les initier aux premiers éléments de lecture, d’écriture et de calcul à travers des activités attrayantes et des jeux appropriés».
N I
Le Soir d’Algérie
le 29 – 06 – 201