«

»

Fabulation

Récit imaginaire présenté comme étant réel. – On distingue deux sortes de fabulation l’une que l’on pourrait qualifier de normale, car elle est fréquente chez l’enfant influencé par des lectures ou des films qui ont frappé son imagination, et l’autre qui est nettement pathologique. Dans le premier cas, le sujet n’ignore pas qu’il fabule (c’est un mythomane), tandis que dans le second cas il en est inconscient. J. Delay réserve le terme de fabulation au malade qui prend ses productions imaginaires pour des souvenirs authentiques. La fabulation est un trouble de la mémoire que l’on rencontre dans certaines affections mentales telles que la maladie de Korsakoff. (V. mémoire.)