«

»

Force

Pouvoir d’action. — La psychologie dynamique tend à expliquer les conduites d’un individu à partir des forces internes et externes qui s’exercent sur lui. Il ne s’agit plus de forces hypothétiques, invérifiables (telles que l’instinct), mais de forces susceptibles d’être définies objectivement, par l’observation du comportement dans un champ psychologique limité, et parfois mesurables expérimentalement. Par ex., il est possible de mesurer l’attachement d’une rate à ses petits en notant le nombre de secousses douloureuses qu’elle accepte de subir en passant sur un plancher électrifié pour aller les rechercher. K. Lewin distingue plusieurs types de forces : les forces de progression, qui sont dirigées vers ou contre une région d’attraction ou de répulsion; les forces de contrainte, qui freinent les forces de progression et dépendent, à la fois, des obstacles physiques ou sociaux et des capacités individuelles; les forces induites, qui sont indépendantes des besoins de l’individu, mais correspondent aux désirs d’une autre personne (par ex., une mère qui agit sur son enfant); enfin, les forces impersonnelles, qui sont des exigences de fait. Toutes ces forces, qui sont susceptibles d’agir simultanément sur l’individu, déterminent son comportement. (V. champ psychologique, Lewin.)