«

»

Foyer protégé

Pour beaucoup de malades mentaux, à peu près guéris ou très améliorés, la sortie de l’hôpital constitue une épreuve redoutable. Afin de les aider à se réadapter progressivement à la vie sociale, il s’est créé des foyers protégés, qui sont des milieux de vie aménagés en fonction de leurs besoins et de leurs carences. Certains de ces foyers, annexes d’hôpitaux ou de cliniques psychiatriques, groupent douze à quinze malades qui, légalement, ne sont plus hospitalisés, mais sont considérés comme des travailleurs liés par contrat à l’établissement qui les emploie. Il existe aussi des foyers protégés individuels (placements familiaux, surveillés par les services médico-sociaux spécialisés), dans lesquels les malades trouvent l’encadrement social dont ils ont besoin.