«

»

Graphologie

Etude de l’écriture. — La graphologie, dont les véritables créateurs sont l’abbé J. H. Michon (1806-1881) et, surtout, J. Crépieux-Jamin (1859-1940), s’occupe, essentiellement, de découvrir le lien existant entre l’écriture et la personnalité de son auteur. Elle peut être considérée comme une méthode d’investigation psychologique. L’acte d’écrire est, en effet, une conduite expressive qui dépend non seulement de facteurs socioculturels (apprentissage), mais encore de composantes affectives. S’il est pratiquement impossi6le de trouver deux écritures identiques, il n’est pas rare de relever des analogies frappantes entre les productions graphiques de deux personnes (l’écriture de Pascal et celle de Napoléon, par ex., ont les mêmes traits d’impatience, de brusquerie et de passion). à notre contrôle. »

Il existe une typologie fondée sur les écritures (graphotypologie) comme il y a une biotypologie. La graphologie est couramment utilisée en sélection professionnelle (la plupart des entreprises commerciales et industrielles demandent un curriculum vitae manuscrit) et, en orientation professionnelle, comme examen complémentaire. Bien que Sa validité soit réelle, il n’est pas douteux que ses bases sont encore mal assurées, et qu’il reste tout un long travail de recherches rigoureuses à effectuer (standardisation des normes, études de corrélations entre traits de caractère et traits d’écriture) avant de lui donner toute l’importance qu’elle pourrait avoir.