«

»

Hallucination

Perception, par un sujet éveillé, d’un objet sensible qui n’existe pas dans la réalité. — Les hallucinations, élémentaires (lueurs, sons) ou complexes (personnages, phrases), peuvent porter sur tous les sens (olfaction, toucher, etc.). Elles sont en relation avec une excitation pathologique des récepteurs sensoriels (une otite peut entraîner des perceptions auditives troublées), du cerveau (tumeur) ou une atteinte diffuse du système nerveux par une infection ou une intoxication (delirium tremens, par ex.). On les trouve aussi associées à certaines maladies mentales (schizophrénie, délire) et particulièrement au délire chronique hallucinatoire. Les hallucinations semblent liées à une dissolution de la conscience et au mécanisme psychologique de la projection (le malade projette ses sentiments sur le monde extérieur sous forme de perception, c’est-à-dire qu’il actualise certaines de ses pensées latentes : celui qui se croit persécuté entendra des voix injurieuses, par ex.). Expérimentalement, on a pu provoquer des hallucinations chez des sujets normaux, en les plaçant, durant quelques heures, dans un état d’isolement sensoriel absolu. Il semble que la privation d’excitation entraîne une baisse de tonus du cortex cérébral, qui se met à fonctionner différemment. Dans les délires et la schizophrénie, il y aurait le même abaissement fonctionnel, dont l’origine exacte reste inconnue. (V. projection.)