«

»

Hyperémotivité

Disposition à réagir de façon exagérée aux événements. — Le sujet hyperémotif ressent intensément chaque changement de situation. La moindre excitation provoque chez lui des réactions affectives (joie, colère) et corporelles (rougeur, coliques…) disproportionnées et inadéquates. L’hyperémotivité paraît liée à la constitution. On a pu, en effet, en sélectionnant des rats, obtenir des lignées de sujets hyperémotifs et d’autres qui ne l’étaient pas. L’examen anatomique a permis de constater chez ceux-là un développement des glandes (surrénales, thyroïde, hypophyse) beaucoup plus important que chez les premiers. Cependant, l’hyperémotivité n’est pas exclusivement d’origine organique. Elle peut être aussi conditionnée par des chocs affectifs (surtout lorsqu’ils se produisent dans la première enfance), la séparation de la mère et l’insécurité consécutive à la mésentente conjugale, par ex. (V. émotivité.)