«

»

Infanticide

Assassinat d’un nouveau-né. — Dans notre société, il ne peut être que l’acte désespéré d’une femme abandonnée ou d’une déséquilibrée. Mais chez les peuples primitifs, ce comportement, très fréquent, était déterminé par des considérations sociales : on Australie et aux Nouvelles-Hébrides, par exemple, les femmes, surchargées de travail et ne pouvant s’occuper de plus de deux ou trois enfants, enterraient les autres dès leur naissance; à Tahiti, les femmes Arioi étaient obligées de tuer leurs enfants, sous peine d’exclusion du groupe. Il semble donc que le sentiment maternel, relativement plastique, est susceptible d’être dévié considérablement par les conditions sociales. (V. maternel [instinct].)