«

»

Lecture

Apprendre à lire, c’est-à-dire comprendre la signification des symboles codifiés par la société à laquelle on appartient, constitue le premier but de l’école. Cette acquisition, qui augmente nos moyens de communication avec a autrui, accélère, en effet, le processus de socialisation engagé par le langage oral. Elle exige certaines conditions intellectuelles et sensori-motrices niveau mental d’au moins six ans (les imbéciles sont incapables d’apprendre à lire), bonne orientation spatiale (ne pas confondre la droite et la gauche, ni le haut et le bas, pour distinguer aisément les b des p, d, q, par ex.) et temporelle (rythme). Il existe différentes méthodes d’apprentissage de la lecture, dont les principales sont synthétiques (ou syllabiques : les lettres, symbolisant des sons, sont combinées en syllabes, mots et phrases) et analytiques (ou globales l’enfant analyse des phrases écrites au tableau), plus naturelles et attrayantes que les premières, mai aussi d’un maniement plus délicat. (V. globale [méthode], langage.)