«

»

Marche

Forme la plus ordinaire de la locomotion de l’homme. — Elle dépend de la maturation (le bébé a besoin, en moyenne, de soixante semaines pour arriver à marcher seul) et de l’apprentissage (les filles sauvages de la jungle, trouvées à Midnapore en 1920, qui vivaient avec les loups et, comme eux, couraient à quatre pattes, avec une célérité remarquable, n’apprirent que très difficilement à marcher). L’acquisition de la marche représente une étape très importante du développement humain. En effet, chez l’enfant, les progrès sont liés à ceux de l’équilibre. Comme l’a très justement montré Engels, la station debout, en dispensant la main d’être un moyen d’accrochage, libère ses sensibilités de connaissance, tandis que la marche permet la découverte d’un univers dynamique, en expansion constante (d’abord limité au berceau et à la chambre, il s’étend à l’appartement, la rue, etc.). [V. développement.]