«

»

Marionnettes

Poupées que l’on fait mouvoir avec la main (celle-ci étant cachée dans une gaine) ou par des fils. — Elles sont employées non seulement pour distraire les enfants, mais fréquemment, en psychothérapie, pour leur permettre d’exprimer librement leurs sentiments et d’extérioriser leurs conflits. Le psychothérapeute met à la disposition des enfants de nombreux personnages : le gendarme et le voleur, la sorcière, le diable, la bonne fée, l’instituteur, le prêtre, des animaux, etc., et leur demande de jouer une histoire inventée. Dans le jeu dramatique, les problèmes affectifs se dévoilent, les tensions se réduisent; il se produit, à la fois, une catharsis (libération) et une prise de conscience qui amènent souvent la guérison des troubles caractériels. (V. catharsis, psychodrame.)