«

»

Mimétisme

Ressemblance, temporaire ou permanente, avec le milieu que prennent certains animaux pour se protéger. — Les poissons plats qui vivent sur les fonds sablonneux se confondent avec eux; la mante religieuse, immobile, ne se distingue pas des brindilles au milieu desquelles elle se trouve; le caméléon a la couleur de sa peau qui se modifie avec celle de son support; etc. Dans ce dernier cas, le mimétisme dépend de la perception visuelle (il disparaît quand l’animal est aveuglé) il s’agit d’un mécanisme réflexe et non pas d’une imitation. L’imitation proprement dite suppose, en effet, la compréhension d’actes significatifs et leur reproduction intentionnelle dont les animaux paraissent incapables. (V. imitation.)