«

»

Mutilation

Section d’une partie du corps. — On l’observe chez certains peuples, à l’occasion de cérémonies religieuses (circoncision ou excision du clitoris) ou à l’issue de certaines batailles (mutilation des organes génitaux des guerriers vaincus, prise des scalps, etc.). La signification profonde de ces coutumes est, probablement, celle d’une castration. L’automutilation peut être pratiquée dans un but utilitaire (section du pouce pour obtenir une indemnité de 50 compagnie d’assurances ou pour échapper au service militaire, par ex.). On la rencontre aussi chez certains malades mentaux, au cours d’un raptus anxieux (autocastration d’un homosexuel désirant changer de sexe, section du poignet d’un schizophrène masturbateur, etc.). L’automutilation a souvent la signification d’un suicide.