«

»

Myxœdème

Arriération mentale due à une insuffisance thyroïdienne. — Cette affection peut être acquise ou congénitale. Dans ce cas, elle se manifeste après le sevrage, par l’indolence et le retard psychomoteur du bébé, qui grossit sans grandir en conséquence, paraît bouffi et reste idiot. Le myxœdème acquis dans la seconde enfance ou plus tard (à la ménopause, par ex.) est caractérisé, essentiellement, par la tendance à l’obésité, l’asthénie et la torpeur intellectuelle. Il se traite par les hormones.