«

»

Négation de la réalité

Mécanisme de défense contre l’angoisse, consistant à nier l’évidence. — Le sujet transforme les faits réels, pénibles ou anxiogènes, en refusant de les reconnaître et en leur substituant des faits imaginaires opposés. Le jeune enfant utilise ce processus surtout dans ses jeux; l’adulte normal fuit parfois, momentanément, une réalité désagréable dans la rêverie; le schizophrène se reconstruit un univers privé dans lequel il trouve la puissance, l’omnipotence, la quiétude que le monde réel lui refusait. Le « primitif » utilise aussi ce mécanisme de défense pour se mettre à l’abri d’un danger imaginaire le Dr H. Aubin rapporte, par exemple, que les Camerounais prétendent ne pas percevoir le retentissement d’une chute d’eau, car, d’après une légende de ce pays, celui qui entendrait ce bruit mourrait.