«

»

Normal

Conforme à une règle. — La normalité est une notion relative, variable avec les milieux socio-culturels et les temps : partir en vacances est « normal » aujourd’hui, mais ne l’était pas au début du siècle; contrôler ses viscères nous parait extraordinaire, tandis qu’en Inde cela n’a rien d’étonnant; certains groupes considèrent comme normaux des comportements que nous qualifions d’hystériques, etc. Nous voyons que la normalité se définit par rapport à une fréquence c’est ce qui s’observe le plus souvent, dans une société et à une époque données. Dans un ensemble statistique dont la dispersion est normale (courbe en cloche), les notes qui se rapprochent de la moyenne arithmétique caractérisent la normalité; au contraire, celles qui se situent aux extrémités de la courbe sont anormales (petites et grandes tailles, par ex.). Le normal n’est pas l’idéal : une intelligence normale (Q. I. peu différent de 100), une instruction normale (en France, niveau du C E. P. environ), une situation sociale normale ne sont pas enviables pour tout le monde. L’individu normal, type moyen d’une société déterminée, est sans originalité, terne et plutôt médiocre. Cependant, en médecine, on a tendance à assimiler l’homme normal à l’individu parfaitement sain, qui, en toute rigueur, n’existe pas, car il est « normal » de connaître, au cours de son existence, des difficultés de santé. (V. pathologique.)