«

»

Obésité

Excès d’embonpoint. — Ce phénomène physique est lié au fonctionnement du système nerveux central dont dépend l’équilibre endocrinien. On a décelé, en effet, à la base du cerveau, un noyau de la faim, et on a pu provoquer artificiellement des obésités, chez l’animal, par l’excitation de cette zone de l’hypothalamus. Cependant, parmi les différentes causes de ce phénomène, les conditions psycho-affectives jouent un rôle certain. Sur une population de 14O sujets obèses, Bruch et G. Touraine observent que la moitié est composée d’enfants non désirés, ayant un sentiment aigu d’insécurité. Les pères sont généralement mous et les mères ont souffert dans leur enfance de pauvreté. La mésentente conjugale est fréquente. Les parents, confusément conscients du tort qu’ils font à leurs enfants, ont une attitude exagérément protectrice à leur égard, les suralimentant et leur interdisant les exercices physiques, jugés dangereux. Après ce véritable conditionnement, l’individu, habitué à rechercher dans la nourriture une compensation à l’insatisfaction affective, répond par une conduite alimentaire à toutes les frustrations de la vie courante et, de ce fait, devient obèse. (V. frustration.)