«

»

Les principes fondamentaux de l’organisation

1 – La DPO :

Direction par objectif : La DPO est la base du management, défini comme l’art et la méthode d’atteindre des résultats à travers l’animation des hommes. Les objectifs sont la concrétisation des missions dans le cadre de l’activité annuelle. La DPO favorise la prise de responsabilité personnelle. Elle permet ainsi de mener le travail confié à terme avec succès. Grâce aux objectifs clairement mesurables par chacun, elle permet aussi une compréhension réciproque.

2 – La répartition des tâches :

 Chaque collaborateur doit avoir un travail personnel bien défini qui représente sa contribution à la réalisation des objectifs communs.

3 – Responsabilité et compétence :

La personne chargée d’un travail endosse la responsabilité de l’exécuter correctement jusqu’au bout.
Pour cela, ses tâches, responsabilités et compétences doivent être clairement définies.

4 – La délégation des pouvoirs :

Déléguer, c’est répartir judicieusement l’autorité à ses subordonnés pour qu’ils puissent agir de façon coordonnée à notre place et accomplir ce qu’on attend d’eux.

5 – L’unité des pouvoirs :

 Pour une même sphère d’activité, une personne reçoit des ordres d’un seul chef et n’a de comptes à rendre qu’à un seul patron.

6 – La coordination :

 Sans processus de coordination, chacun travaille dans son secteur en ignorant l’ensemble. La coordination est donc indispensable et elle nécessite un réseau d’information bien établi.

7 – La suppléance :

Chaque poste nécessite non seulement un titulaire mais aussi un suppléant. Le remplaçant doit être suffisamment initié et tenu au courant de telle sorte qu’il puisse à tout moment se charger des fonctions du titulaire.

8 – Le contrôle :

Le contrôle est une technique ou méthode permettant de s’assurer la conformité des résultats aux plans.

Toutes les techniques de contrôle reposent sur l’idée qu’il existe des objectifs précis, des plans bien à jour, une structure d’organisation claire, un système de délégation et de relation d’autorité bien défini : si ces conditions ne sont pas remplies, le contrôle ne peut s’effectuer normalement.


Les instruments de contrôle sont pour une large part les instruments de la planification :

– Le budget ;                                      
– Les programmes, type planning ;
– Les statistiques ;                             
– Les rapports et analyses ;
– L’observation individuelle.

L’organisation demeure un art difficile. Toute structure a besoin à la fois d’équilibre et de flexibilité, de lignes d’action précise tout en laissant une place à la créativité.