«

»

Management par objectifs : La négociation des objectifs

Tout objectif peut se situer sur un continuum allant de la plus ou moins grande dépendance à l’autonomie complète du collaborateur.

– Lors de la définition des objectifs, vous devez prendre en compte les compétences, l’expérience et la motivation de votre collaborateur.

– Vous informez votre collaborateur des priorités du service, puis vous lui précisez l’objectif spécifique que vous lui proposez : la situation, les contraintes, etc.

À cet instant, le collaborateur possède les tenants et les aboutis­sants de l’action à entreprendre. Il vous informe en retour des priorités de son unité et de ses éventuels désaccords. Cette phase a pour objectif d’associer le collaborateur à la définition de l’objectif et des résultats à atteindre.

– Vous informez votre collaborateur des moyens dont vous disposez et répondez aux questions posées à ce sujet par votre collaborateur. Vous définissez ensuite les critères de contrôle. La forme du suivi ainsi que les phases d’assistance sont également prévues.

Ce processus nous semble essentiel dans la définition de l’objectif, car il correspond à un mode de management « contractuel » où les deux parties sont engagées. En outre, à la suite de ce type d’entretien, on est certain que le collaborateur « adhère à l’objectif défini et que son accord n’est pas feint ».

La qualité d’une décision dépend de deux points clés :

– l’implication de chacun passe par sa capacité à participer à la déci­sion,

– et du degré d’adhésion de chacun.

S’il est certain que le contenu de l’objectif importe, il convient, comme on vient de le voir de ne pas sous-estimer l’impact du proces­sus, c’est-à-dire du « comment faire », dans l’adhésion du collaborateur à l’objectif fixé.

Ainsi, si l’objectif est non négociable (ce qui arrive parfois) dans son contenu (ex. : augmenter les ventes de 20 %), le hiérarchique veillera à laisser son collaborateur négocier les autres points clés d’un objectif comme :

– le niveau de qualité attendu,

– le délai de réalisation,

– les moyens nécessaires,

– les critères d’appréciation.