«

»

Test d’entretien d’instruction et de perfectionnement

Pour chaque cas numéroté, choisir la réponse qui vous sem­ble la plus adaptée.

1 — Je viens d’accueillir un agent d’un autre service pour un travail facile mais précis. Je lui demande s’il connaît ce travail. Il me répond qu’il sait ce qu’il aura à faire, parce qu’on le lui a dit avant de l’envoyer. Je lui réponds :

 a) Bon… Eh bien ! Je vous mets au travail !

 b) Peut-être, mais deux explications valent mieux qu’une !

 c) Oui… Vous aviez donc une idée du travail… Et que vous a-t-on dit exactement ?

 d) Alors, vous pensez n’avoir plus rien à apprendre ?

2 — J’ai bien expliqué le travail à l’intéressé, et répondu à tou­tes ses questions. Il me dit : « Je crois que j’ai compris. Mais j’ai besoin de voir avant de m’y mettre. » Je réponds :

 a) Maintenant, vous avez besoin de vous rendre compte par vous-même…

 b) Allons-y… je vous accompagne.

 c) Puisque vous avez compris, je ne vois pas pourquoi vous auriez besoin de moi !

3 — Un professionnel, déjà ancien, a été proposé pour un stage de formation sur machine électronique. Il vient me trou­ver : « Je ne me vois pas apprendre un nouveau travail et m’habituer à de nouvelles machines. Je sens bien que je n’apprends plus aussi facilement qu’avant. Votre recyclage, c’est bon pour les jeunes ! » Je réponds :

 a)  En somme, vous avez peur d’être en situation d’infériorité…

 b) Avec votre expérience, même si vous apprenez moins vite, on peut sûrement mieux vous faire confiance qu’à un plus jeune.

 c) On peut apprendre à tout âge. Il n’y a pas de raison de douter de soi. Ce qu’on a fait, on peut le refaire.

 d) Qu’est-ce qui vous impressionne donc tant dans les nouvel­les machines ?

 e) Avant de vous décider, vous pourriez aller voir ces machines sur place, chez le constructeur.

 f) En somme, vous ne vous « sentez » pas de tout reprendre à zéro…

Corrigé :

1

a) Vous en serez vite débarrassé ! Mais ne venez pas vous plaindre si vous avez des catastrophes !

b)  Cet autoritarisme ne va pas faciliter la communication avec vous !

c)  Reformulation et attitude d’exploration. Vous commencez très bien !

d)  Interprétation plutôt blessante !

2

a)  Vous pouvez toujours reformuler. Mais là, ça devient une question de bon sens : il faut montrer !

b) Très bien, naturellement…

c)  Pensez-vous qu’il va s’en sortir ? Où voulez-vous le mettre en difficulté ?

3

a) C’est une interprétation qui risque de heurter votre interlocuteur. Est-ce ce que voulez ?

b)  Vos encouragements sont pure démagogie !

c)  C’est votre opinion. Mais est-ce la sienne ?

d) Attitude exploratoire. Mais vous interprétez : il n’a pas dit qu’il était impressionné !

e) Évidemment, c’est une solution. Mais il vaudrait mieux qu’il la trouve lui-même.

f) Vous prouvez que vous le comprenez : le dialogue est ouvert.