«

»

Les travailleurs imparités et expatriés

L’internationalisation des entreprises développe la mobilité internationale et donc les flux d’expatriés (salariés détachés dans la filiale à l’étranger) et d’imparités (salariés d’une filiale étrangère travaillant dans la société mère ou dans une filiale dans le pays d’origine).

 La mobilité internationale pose des problèmes de gestion spécifiques du fait de la diversité des règles juridiques et de la protection sociale existant dans les divers pays.

 La mobilité internationale nécessite une formation interculturelle, une communica­tion adaptée et une attention portée à la réussite du retour.