«

»

La carte prévisionnelle des emplois

Ainsi que le souligne George Egg, les emplois vieillissent « comme les hommes, parfois beau­coup plus vite. C’est le cas actuellement… Ce qui donne aux emplois un coup de vieux, ce sont les nouveautés techniques et les changements… Le vieillissement de l’emploi, sa désadaptation est un phénomène grave, tout autant que l’insuffisance de productivité… ».

Le vieillissement n’est pas uniforme. Il concerne souvent des emplois clés qu’il importe de suivre attentivement (audit qualitatif des emplois).

Les emplois se font et se défont. L’entreprise doit s’efforcer de maîtriser ces évolu­tions quantitatives et qualitatives et de disposer d’une carte prévisionnelle des emplois. George Egg propose une démarche en quatre étapes :

– définition d’une cible stratégique (caractéristiques principales et portrait simplifié de la future entité) ;

– approfondissement de la cible par direction (définir à cinq ans les unités opération­nelles les plus performants possibles) ;

– mesure des écarts numériques et qualitatifs entre la cible et la situation de départ (emplois qui régresseront, qui seront transformés, emplois créés…) ;

– traitement des conséquences.

La cible doit être revue annuellement et les programmes modifiés en conséquence.