«

»

La notion de Poste/compétence

1La fonction :

La fonction est une donnée organisationnelle. Déterminer une fonction, c’est isoler un rôle dans un système de travail. La fonction se définit comme un ensemble de tâches connexes.

Un salarié peut donc exercer plusieurs fonctions et une même fonction peut être exercée par plusieurs salariés.

2L’emploi :

 L’emploi d’un salarié décrit l’ensemble des fonctions qui lui sont confiées, en partage ou à titre exclusif.

L’emploi et la fonction coïncident si le salarié exerce une seule fonction et l’exerce sans partage.

3Le poste : Le poste se définit comme le couple « un emploi + une localisation ».

4Le métier :

Le métier est un ensemble de savoir-faire professionnels acquis par l’apprentis­sage (métier de base) ou par l’expérience (qui peut donner l’aptitude à tenir un second métier).

Le métier se définit effectivement comme une somme de capacités techniques de travail que possède l’individu. Avoir un métier ne signifie pas avoir un emploi mais posséder un ensemble de capacités reconnues.

5La compétence :

La compétence a été généralement dépeinte comme un ensemble de savoir-faire opérationnels validés, un « savoir-faire », selon l’expression de G. Le Boterf. « Elle définit les capacités des personnes, à un caractère prédictif, intègre des modalités variées, identifiables et utilisables dans différents contextes de gestion.»

La notion de compétence peut se rapporter à une personne ou à un poste de travail. Cependant, on utilise souvent le terme « exigence » pour le poste et « compétence » pour la personne.

6 La notion de poste :

Forgée par Frederick Winslow Taylor, la notion de poste présente quatre spécificités :

elle est prescriptive, fondée sur l’organisation scientifique du travail, qui définit la pratique la plus efficace ;

  • elle est procédurale, fondée sur un certain nombre de tâches à effectuer selon une séquence définie ;
  • elle est individuelle, déterminée pour une personne indépendamment de l’équipe ;
  • elle est stable afin de permettre un amortissement des coûts de conception de l’organisation.

Or le nouveau modèle productif remet en cause ces caractéristiques:

l’existence de « one best way » est aujourd’hui intégrée ;

  • le caractère procédural est source de rigidités inadaptées ;
  • le caractère individuel se heurte aux interdépendances. L’additivité des perfor­mances sous-estime les synergies éventuelles;
  • la stabilité est rarement garantie dans un environnement technologique et écono­mique mouvant.

Cette remise en cause de la notion de poste conduit à un changement de probléma­tique qui se caractérise par le passage du couple poste/qualification au couple fonc­tion/compétences.

7 L’émergence de la compétence :

La compétence renvoie aux notions de savoir-faire, de capacités, d’habiletés, de qualification, d’activité…

Les sept principales caractéristiques de la notion de compétence sont :

  • la compétence est une mise en situation ;
  • la compétence est contingente, contextualisée à une finalité ;
  • la compétence est une construction dans le temps ;
  • la compétence est un attribut de l’homme ;
  • la compétence doit être reconnue, validée par les autres ;
  • la compétence a un caractère permanent si elle est mise en œuvre ;
  • la compétence est transférable dans le cadre d’un processus d’apprentissage.

Dans la logique de compétence, un poste se définit par un certain nombre d’exigences en termes de compétences requises pour le remplir convenablement. Ces exigences sont en partie indescriptibles du fait de multiples imprévus et le salarié doit présenter une capacité d’adaptation forte.