«

»

La recherche de l’équilibre hommes emplois : Typologie des situations

À un instant donné, l’entreprise peut être en situation d’effectif excédentaire (+), défici­taire (-) ou suffisant (=) pour l’activité moyenne. Le niveau moyen de qualification peut être considéré comme normal (=), insuffisant (-), ou trop élevé (+).

La combinaison de ces deux dimensions permet de distinguer neuf cas de figure dans le graphique ci-dessous :

effectifLa situation 5 correspond à l’optimum : équilibre qualitatif et quantitatif. Il faut noter que cet équilibre peut être global mais cacher des déséquilibres géographiques, catégo­riels ou sectoriels.

Les situations 3, 6 et 9 sont celles de sureffectif.

Les situations 1, 4 et 7 sont celles où les besoins de l’entreprise ne peuvent être satisfaits pour diverses raisons (qualifications rares, secteur peu attractif, rémunéra­tions faibles, croissance rapide, départs nombreux…).

Les situations 1, 2 et 3 se rencontrent dans les secteurs soumis à des évolutions technologiques rapides et que le système éducatif n’a pas suffisamment pris en compte.

Les situations 7, 8 et 9, moins fréquentes, sont celles d’une qualification moyenne trop élevée (évolution technologique faisant disparaître certaines qualifications élevées, formations trop ambitieuses, recrutements à haut niveau, départ des moins qualifiés,…).

Il est important de situer chaque entreprise sur le graphique ci-dessus, à la fois pour rechercher les actions de rééquilibrage et pour choisir en conséquence les formules d’adaptation les mieux adaptées.