«

»

Les coûts d’un recrutement

ces coûts prennent en compte trois éléments :

1. Les coûts correspondant au temps passé :

Par les divers acteurs, d’après les salaires, toutes charges sociales incluses.

Ceux-ci peuvent être classés en trois catégories :

a • Les opérationnels :

Il s’agit des futurs supérieurs hiérarchiques, des personnes à engager et de leurs secrétariats (pour les décisions de recrutement, les entretiens, les essais professionnels, etc.), des futurs collègue, d’autres hiérarchiques éventuellement intéressés et des futurs subordonnés (éventuellement consultés ou rencontrés par le candidat).

b • Les services de Ressources humaines :

Les spécialistes du recrutement : recruteurs, chefs de service, secrétaires, assistants, psychologues, psychotechniciens, réceptionnistes, etc. Les services administratifs : chefs de service, employés. Les services médico-sociaux : médecins, infirmières, assistantes sociales. Les spécialistes de la qualification du travail et de la rémunération. Les spécialistes de la promotion, de l’évaluation, de la gestion des carrières. Les spécialistes de la gestion prévisionnelle.

c • Les autres services fonctionnels :

Le contrôle de gestion (budgets). Les services comptables (règlement des factures).

Les services d’organisation (justification des effectifs, nature des emplois). Les services du plan et du développement (prévisions d’effectifs). Les services d’informatique (établissement et traitement des dossiers et budgets de recrutement).

2. Les coûts correspondant à des frais «directs» facturés :

(Par exemple: frais d’annonces, honoraires, frais de voyages des recruteurs et candi­dats, location de bureaux de réception).

Ces frais peuvent être importants. Ainsi, pour le recrutement d’un cadre, les frais d’annonce représentent souvent de 10 à 20 % du salaire annuel et les honoraires de 15 à 20 % de ce même salaire. Lorsque le recrutement se situe à un niveau plus élevé et implique l’intervention d’un chasseur de têtes, à l’exclusion de toute annonce, les tarifs des cabinets sont nettement plus élevés.

3. Les coûts correspondant à des frais de fonctionnement administratif des services de recrutement :

Frais de médecine du travail, frais de papeterie, matériels de tests et examens, quote-part des frais de locaux, des amortissements de matériel.