«

»

Les étapes du processus de l’appréciation du personnel

Pour évaluer vos collaborateurs, les responsables que vous êtes dis­posent d’un outil efficace : l’entretien d’appréciation. Cependant les freins à la mise en œuvre de l’entretien d’appréciation sont nombreux. En voici quelques illustrations tirées des commentaires faits par des participants au cours de séminaires animés sur ce thème :

– « L’entretien d’appréciation n’a jamais rien changé, les difficultés subsistent. »

– « Vous savez, on se voit toute l’année et mes collaborateurs savent bien ce que je pense d’eux. »

– « Je ne suis qu’un exécutant. »

– « Moi, je veux bien faire des entretiens mais je n’ai aucun pouvoir. »

– « Est-ce que ça les intéresse ce que je pense d’eux ? »

– « Je ne peux rien leur promettre en fin d’année. »

– « Quand voulez-vous que je trouve le temps ? »

Les multiples objections invoquées, quant à l’intérêt de mettre en œuvre ce type d’entretien, soulignent les difficultés rencontrées, vécues, aussi bien par vous-mêmes que par vos collaborateurs dans cette situation de face à face.

L’entretien d’appréciation se situe dans le contexte d’une double relation d’influence (supérieur / subordonné).

Chacun craint d’avoir à exprimer ou à entendre des messages diffi­ciles à accepter psychologiquement.

Les retombées possibles en termes d’estime de soi, d’«image de marque » peuvent être importantes.

L’implication de chacun est donc très forte dans ce type d’entretien. Celle-ci est d’ailleurs augmentée par les enjeux de l’entretien d’appréciation.

  • Les enjeux de l’entretien d’appréciation :

– Apprécier le collaborateur par rapport à son travail, dans sa fonction (et inversement) ;

– Faire le bilan de l’année écoulée ;

– Négocier les objectifs de l’année à venir ;

– Proposer la formation nécessaire pour mieux tenir la fonction ;

– Proposer, le cas échéant, la délégation d’une mission spécifique;

– Servir de base pour établir les augmentations individuelles ;

– Envisager le profil de carrière du collaborateur (promotion/muta­tion);

–   Développer une relation de qualité avec votre collaborateur.

L’importance de ces enjeux positionne l’outil entretien d’apprécia­tion comme un des actes de management les plus difficiles à assumer et comme un moment privilégié de communication et d’échanges entre vous et votre collaborateur. Cependant, on l’a vu, mener un entre­tien d’appréciation n’est pas une fin en soi. Cet acte de management et de communication ne prend sens que considéré comme un outil majeur de la gestion prévisionnelle du personnel. C’est pourquoi il vous appar­tient de créer les conditions de la réussite.

app