«

»

Les systèmes d’appréciation du personnel

Les systèmes d’appréciation présentent 4 types d’intérêts :

1°)  Intérêt pour l’entreprise ;

2°) Intérêt pour la gestion de l’entreprise ;

3°) Intérêt pour la gestion des RH ;

4°) Intérêt pour l’apprécier.

– Intérêt pour l’entreprise :

Il concerne l’aspect opérationnel (suivre la contribution de chacun à la réalisation des objectifs),

La maîtrise de la politique d’emploi (connaître le potentiel de compétences actuelles et futures, suivre et rationaliser les décisions individuelles),

Le contrôle de la hiérarchie et de la structure (repérer les dysfonctionnements, améliorer le système d’information, l’évaluation des « cadres appréciateurs »).

– Intérêt pour la gestion de l’entreprise :

Il est double. L’appréciation permet au cadre de réaliser un diagnostic permanent de son unité et d’améliorer les relations avec ses collaborateurs.

– Intérêt pour la gestion des RH :

L’appréciation permet la gestion qualitative et quantitative des emplois, l’évolution des grilles de qualification, la gestion des rémunérations, la formation, la gestion des carrières…

– Intérêt pour l’apprécier :

Il découle en premier lieu de ses attentes d’équité. L’apprécié doit pouvoir améliorer son travail, son autonomie, sa compétence grâce au feed-back, exprimer ses analyses, mieux connaître son supérieur et les opportunités offertes par l’entreprise. L’apprécié doit pouvoir exprimer ses difficultés, ses insatisfac­tions, ses désirs d’évolution, de formation, de carrière.