«

»

La gestion promotionnelle est un facteur de stabilisation et de progrès pour l’entreprise

La promotion des hommes est synonyme de développement personnel. Tout développement personnel a un double effet. Il permet à l’individu de s’épa­nouir et de progresser et, par voie de conséquence, il apporte à l’entreprise un potentiel supplémentaire en compétences et en énergie.

Ceci est une évidence qui ne semble pas être admise par tous les respon­sables d’entreprise, si l’on constate le peu de souci porté à l’amélioration réelle de chacun des membres de leur personnel.

Nous pouvons dire, sans risque de nous tromper, que le progrès et la connaissance de l’entreprise sont proportionnels à l’évolution et à la promotion des hommes et des femmes qui la constituent.

Encore faut-il admettre que la promotion des personnes n’est pas seule­ment affaire d’évolution hiérarchique, mais qu’elle est aussi, et peut-être surtout, promotion de la pensée, des perceptions et des idées de chacun. C’est le fonde­ment de la conception humaniste d’un nouveau management reposant sur le res­pect et la confiance en l’homme dans tout ce qu’il a de potentiel de savoir, de créativité et d’énergie de développement.

C’est ce qu’ont compris les pionniers du management participatif et de la qualité totale dans l’entreprise. Ils ont pensé que la mobilisation de l’intelli­gence, des forces vives de l’entreprise était un gage d’efficacité et, par là même, de développement et de pérennité.

Aussi ont-ils réussi à prouver que l’implica­tion, l’adhésion, l’évolution des personnes ne pouvaient être que des facteurs d’amélioration et ne pouvaient apporter aux entreprises qu’un renouveau salu­taire permettant la survie pour les uns et la prospérité pour les autres. Ainsi, grâce à l’intégration des objectifs personnels et organisationnels, des progrès techniques sensibles ont pu être enregistrés, sans parler du climat et de la paix sociale permettant une meilleure compétitivité.

L’intérêt de cette démarche évolutionniste basée sur la promotion des hommes et des esprits est qu’elle prend en compte :

– l’apport des sciences humaines et sociales, notamment la philosophie et les expériences de l’école des relations humaines et de l’École participationniste ;

– une réflexion moderne et systémique sur l’entreprise elle-même et une nouvelle conception de sa finalité et de son développement.

Il reste maintenant à préciser comment la gestion promotionnelle peut être, pour l’entreprise, un facteur de stabilisation.

En fait, cette notion découle tout naturellement des concepts évoqués, étant entendu que les causes essentielles de stabilisation sont identiques à celles conduisant à une démarche de progrès et de développe­ment.

L’entreprise assure sa solidité et sa pérennité sur deux solides piliers : son histoire et sa culture. Or, ces notions reposent avant tout sur la stabilité du per­sonnel, qui permet la transmission d’un savoir-faire et d’une éthique donnant une personnalité, une singularité, mais aussi une crédibilité à l’organisation.

gestion1Par contre, toutes les études sur le turnover démontrent qu’une des causes principales de départ volontaire du personnel n’est autre que sa décep­tion face aux possibilités d’évolution.

L’expérience prouve que, au moment de l’embauche, 99 % des personnes sont pleines de bonne volonté et désireuses de démontrer leurs talents. Toutefois, chacune d’elles attend en retour des résultats tangibles et la recon­naissance de son travail.

Si ses espérances sont contrariées, l’individu ne tarde pas à montrer sa lassitude et son inquiétude, voire des velléités de rupture.

Le processus de désintégration passe par cinq phases aboutissant à la démission lorsque les désirs d’évolution sont freinés ou écrasés.

Par contre, dans les entreprises qui savent prendre en compte les besoins et les motivations du personnel, celles qui pratiquent une gestion promotionnelle des individus, les chances de stabilisation sont quintuplées et les phases d’inquiétude et de chute provoquant le départ sont considérablement retardées, voire inexistantes.

gestion2Ce n’est que par la motivation du personnel et par la réalisation des ambi­tions de chacun que l’entreprise peut conserver sa stabilité et sa solidité.