«

»

Comment, dans la pratique, le stagiaire peut-il s’approprier la formation ?

Combien de stagiaires ne sont-ils pas revenus de sessions de formation en disant : « C’était très bien, mais je ne peux pas appliquer dans mon entreprise ce que j’ai appris. »

Peut-on parler dans ce cas de formation efficace pour le développement de l’individu ?

Introduite l’approche cognitiviste peut apporter une solution à ce problème. Robert Haccoun, professeur au départe­ment de psychologie de l’université de Montréal, a fait le point sur cette démarche dans la revue « Formation ». Voici un résumé de cette conception, qui fait du stagiaire un acteur se prenant en charge tout au long du processus de formation (avant, pendant, après).

« L’approche cognitiviste propose que tout stagiaire approuve, en plus des éléments substantiels de la formation, les mécanismes stratégiques d’appli­cation de la formation dans son milieu professionnel spécifique. Ces méca­nismes sont acquis par l’entremise de procédures spécifiques : les modules de transfert à l’environnement pratique (TEP) qui se greffent sur les programmes de formation existants sans en imposer aucun changement. »

Grâce à ces TEP, le stagiaire apprend les changements comportementaux qu’il devra mettre en œuvre dès son retour au travail ;

– il développe un répertoire de tactiques pour résister aux contraintes organisationnelles ;

– il apprend à renforcer ses acquis par un support social grâce à une synergie entre les stagiaires pour mettre en commun les moyens à appliquer ;

– il se fixe des objectifs de transfert lui permettant de mettre en pratique les connaissances acquises au cours du stage.

On doit cependant constater que la conception cognitiviste représente une innovation très récente en formation.

Les résultats dans différents contrats et différents pays sont pourtant très encourageants. Ce système représente un véritable changement dans les modèles de formation à venir.

Leur intérêt est la mise en place d’une véritable formation action, qui rend le stagiaire auteur de son propre développement, et qui lui permet de contrôler lui-même son mouvement promotionnel. Grâce aux TEP, il prend réel­lement en main sa formation et le devenir de son perfectionnement.

L’approche cognitiviste est porteuse de promesses pour une formation active et participative dans le respect des souhaits et des besoins des individus.