«

»

L’Etat et les organismes employeurs

L’État intervient dans le domaine de la formation en sa qualité de législateur c’est dans ce cadre que la loi relative aux relations de travail consacre le droit à la formation des travailleurs.

Cette même loi fait obligations aux employeurs à réaliser des actions de formation et de perfectionnement au profit des travailleurs sous forme de programme de formation à soumettre à l’avis du comité de participation.

Il est tenu également d’organiser des actions d’apprentissage théoriques pour les jeunes travailleurs.

Le travailleur peut aussi participer aux actions de formation de l’entreprise s’il possède les qualifications et les compétences nécessaires qui lui permettent de contribuer activement à la formation et le perfectionnement organisées par l’organisme employeur.

Enfin, l’Etat intervient pour réglementer le temps que peut consacrer un travailleur en matière de formation d’autrui dans d’autres organismes employeurs. C’est dans ce cadre que la réglementation gouvernementale fixe ce délai à six (06) heures au maximum et par semaine. L’Etat peut aussi élaborer une législation qui permet aux travailleurs d’exercer leur droit au congé-formation. C’est dans ce cadre que l’article 60  de la loi relative aux relations de travail dispose :

« Sous réserve de l’accord de l’employeur, le travailleur qui s’inscrit à des cours de formation ou de perfectionnement professionnels peut bénéficier d’une adaptation de son temps de travail ou d’un congé spécial avec une réservation de son poste de travail ».

La durée d’un congé-formation peut varier de quelques heures à un an ou même plus selon les cas.

Les organismes employeurs sont tenus de participer financièrement à la formation professionnelle.

Pour la réalisation des objectifs de l’entreprise en matière de formation, les organismes employeurs élaborent des plans et des programmes de formation au profit de leurs personnels.

Certains organismes employeurs peuvent assurer la réalisation de ces programmes grâce à la formation interne c’est à dire organisée au sein même de l’entreprise à condition que les structures internes d’accueil leur permettent.

Pour d’autres, qui ont opté pour une politique de formation plus poussée, ils peuvent procéder à la création de centre de formation spécialisé dans la formation professionnelle. Ces derniers dépendent financièrement et organiquement des entreprises et des organismes employeurs.