«

»

Publicité, le désir de masse

l. Les forces permanentes :

– L’instinct de masse :

Le désir des femmes d’être belles ou celui des hommes d’être virils ou encore celui des hommes et des femmes de conserver leur santé. Dans des cas comme ceux-ci, l’instinct de masse ne s’affaiblit jamais, le désir ne change pas. Le problème du rédacteur publicitaire n’est pas de choisir une tendance car celle-ci est évidente. Son travail consiste à distinguer son produit de ceux qui sont déjà sur le marché, à créer un intérêt renouvelé, à développer une plus grande crédibilité et à transférer le désir de satisfaction offert par un produit vers le sien. Nous verrons comment y arriver dans un moment.

– Un problème technologique_de masse :

Problèmes technologiques liés à l’utilisation, par exemple, des mobiles, problème de la consommation de l’essence par les automobiles ou problème des effets secondaires des produits pharmaceutiques. Jusqu’à ce que le problème soit résolu, les consommateurs achèteront et feront l’essai d’un produit après l’autre. La tâche du rédacteur est de promettre le même soulagement que ses concurrents, mais d’une nouvelle façon.

2. Les forces passagères :

Le rédacteur doit savoir reconnaître les premiers indices d’une tendance en devenir. Il convient de faire preuve de sensibilité, de vision et d’intuition, mais il faut aussi reconnaître et profiter d’une tendance alors qu’elle est encore à peine perceptible, sentir lequel des aspects de son produit mettre de l’avant à un moment précis, savoir quand changer sa stratégie et toujours être le premier à le faire.

Les goûts et l’apparence des femmes du monde, des vedettes de la télévision. Les pressions sociales; les commérages de quartier; les inventeurs de nouveaux produits qui changent la société. La somme de toutes les publicités dans leur effet inconscient, imprévu et cumulatif sur les rêves et les désirs des gens de relever leur qualité de vie est tout aussi importante. Encore une fois, il s’agit de choisir le bon moment. Quand ce changement devient-il statistiquement significatif ? A quel moment suffisamment de gens le choisiront-ils ? Quand l’industrie automobile, par exemple, doit-elle changer son image de marque pour s’adapter au désir d’économie d’essence de l’homme ordinaire ?

Un rédacteur publicitaire est confronté à une société où il existe déjà des douzaines, voire des centaines de ces désirs de masse. Sa première tâche est de les reconnaître et de les inventorier, puis d’évaluer leur direction et leur force. C’est une étude qui occupera une partie de sa journée de travail jusqu’à la fin de ses jours.

Sa deuxième tâche est de s’assurer que ses produits suivent ces tendances.