«

»

commutation spatiale

Commutation permettant de mettre en relation des terminaux, voies de transmission ou circuits de télécommunication, à l’aide de supports matériels distincts, affectés à cet usage exclusif pendant toute la durée d’une communication.

La commutation spatiale peut s’appliquer à des signaux analogiques ou à des signaux numériques.

Lorsque les signaux commutés sont multiplexés dans le temps, des étages de commutation spatiale peuvent être constitués par des portes électroniques multiplexées dans le temps. Un tel étage utilisant la commutation spatiale multiplexée est un élément d’un autocommutateur temporel et est appelé « étage S ».

Le terme « commutation spatiale » ne doit pas être utilisé pour désigner une commutation quelconque à bord d’un satellite de télécommunication.