«

»

commutation temporelle

Commutation permettant de mettre en relation des terminaux, voies de transmissions ou circuits de télécommunication en opérant sur des signaux multiplexés dans le temps, soit exclusivement au sein d’un même multiplex, soit en
association avec la commutation spatiale multiplexée s’il s’agit de multiplex distincts.

La communication temporelle peut s’appliquer à des signaux numériques ou à d’autres signaux discrets dans le temps, par exemple des signaux à modulation d’impulsions en amplitude.

Un autocommutateur temporel comprend au moins un étage de commutation purement temporel, en abrégé « étage T », qui permute les créneaux temporels de voie au sein d’un même multiplex et peut comprendre aussi des étages de commutation spatiale multiplexée.