«

»

ACCOMPLISSEMENT

Aspiration généralement stable de l’individu à atteindre dans une compétition un but conforme à des normes d’excellence ou simplement à réaliser une tâche en fonction d’un critère d’excellence.

En psychologie, les termes d’accomplissement, de réussite (angl. Achievement) se retrouvent associés soit au concept de besoin, soit au concept de motif et à celui de motivation. H. A. Murray (Explora-tions in Personality, 1938) définit ce besoin comme un besoin qui porte l’individu à accomplir quelque chose de difficile, à do-miner, manipuler et organiser des objets physiques, personnes et idées, à surmonter les obstacles et à atteindre un niveau élevé,
à exceller.

Par la suite, le besoin d’accomplissement a été étudié par une équipe de psychologues sous la direction de J.W.
Atkinson et D. C. McClelland.

Ce dernier a développé une méthode pour mesurer le besoin d’accomplissement (ou parfois de réussite) [angl. Need for Achievement, ou N Ach].

En particulier, McClelland,en employant le Thematic Apperception Test, a élaboré un système pour mesurer l’intensité du besoin d’accomplissement.

L’intensité du besoin d’accomplissement est quantifiée en enregistrant la fréquence des réponses qu’on peut classifier sur la base des différentes catégories et sous-caté-gories prévues.

Le score du besoin d’accomplissement (angl. N Ach Score) pour chaque individu est donné par le total des scores
obtenus à toutes les histoires qu’il a pro-duites.

De nombreuses expériences ont été conduites en utilisant le test développé par McClelland.

Les résultats de ces recherches ont contribué à mieux définir la théorie de la motivation à l’accomplissement.

Dans l’ouvrage Motives in Fantasy, Action and Society (1958), on a analysé, parmi d’autres, deux aspects du besoin d’accom-plissement, c’est-à-dire l’espoir du succès et la peur de l’échec.

Le premier est défini comme un motif d’approche qui implique la perspective d’une récompense, et le deuxième comme un motif d’éloignement qui implique la crainte d’une punition.

Dans les années 1960, Atkinson a élaboré une véritable théorie du besoin d’accomplissement ou motivation à réussir.

Selon cet auteur, l’intensité de la motivation est le produit de l’intensité du motif, de l’attente (la probabilité subjective) et des motiva-tions (angl. Incentives).

Si le produit est positif, on parle de « motivation à la réussite »; si le produit est négatif, on parle de « motivation à éviter l’échec ».

McClelland (1961) a essayé de montrer qu’il existe une relation entre besoin d’accomplissement et développement économique des sociétés.

Selon cet auteur, développement et déclin d’une société sont en rapport avec l’éducation à l’indépendance