«

»

ACUITÉ VISUELLE

Mesure du pouvoir séparateur de l’oeil par le plus petit angle sous lequel deux points sont vus distinctement.

GÉNÉR. L’acuité visuelle est variable d’une espèce à l’autre.

Elle dépend de la taille et de la densité des récepteurs rétiniens, ainsi que du taux de convergence des récepteurs sur les neurones bipolaires et ganglionnaires.

Il y a plusieurs manières de définir et de mesurer un seuil d’acuité visuelle.

Le minimum visibile est le seuil de perception d’une figure sur un fond, la taille minimale d’un point noir unique pour laquelle il est perçu sur une feuille de papier ; le minimum se parabile est la valeur minimale de l’écart angulaire entre deux points ou lignes pour laquelle il y a perception de deux figures distinctes.

Le minimum separabile, ou acuité de séparation, est mesuré à l’aide d’optotypes : lettres de l’alphabet, carte de Teller*, trames, etc.

L’acuité d’alignement, ou acuité-vernier, est mesurée par le décalage minimal perceptible entre deux segments verticaux.

DÉVELOP. L’acuité visuelle peut être mesurée chez le nourrisson par les méthodes du temps de fixation relatif, du nystagmus optocinétique et des potentiels évoqués.

L’acuité du nouveau-né est très faible, environ 30 minutes d’arc, ce qui correspond à des raies de 2,5 cm de large vues à 30 cm.

Elle augmente rapidement pour atteindre 6 minutes d’arc à 6 mois.

Les enfants de 4 ans ont la même acuité que les adultes.